SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

MORT SUSPECTE À LYON : "TROP DE ZONES D'OMBRE" POUR L'AVOCAT DE LA FAMILLE

Vendredi 16 Octobre - 15:51

Actu. locale


Brassards de police - © Police Nationale 69
Une marche blanche aura lieu samedi 17 octobre pour rendre hommage à Jean-Christopher, retrouvé mort le 9 septembre dans le 6e arrondissement de Lyon.

Ce vendredi midi, le parquet de Lyon a livré des éléments nouveaux dans l'affaire de la mort de Jean-Christopher. L'homme âgé de 35 ans avait été retrouvé mort le 9 septembre dernier près du Pont Morand.

La famille ne croit pas à l'accident


Dans le cadre de l'enquête, une autopsie a été réalisée le lendemain, "laquelle n'a révélé aucune lésion particulière et conclut à une mort par noyade", précise le parquet dans son communiqué.

Cette version, la famille de Jean-Christopher n'y croit pas. "Il reste encore trop de zones d'ombre qui ne permettent pas à ce jour de conclure à une mort par noyade", explique leur avocat contacté par Radio SCOOP. Les versions données par plusieurs témoins contredisent selon lui la thèse de l'accident.

"Encore récemment, la mère de Jean-Christopher a été contactée par quelqu'un qui affirme avoir la vidéo du meurtre de son fils", poursuit maître Basson-Larbi. "Sans oublier que les effets personnels de Jean-Christopher notamment son sac à dos et des documents personnels qui ont été restitués n'ont manifestement pas été abimés par l'eau."

Une plainte pour homicide volontaire déposée


Autre point de désaccord, le rapport toxicologique. D'après le parquet, "des analyses toxicologiques ont été réalisées et ont révélé une consommation importante et récente d'alcool et de produits stupéfiants chez le défunt".

Pour M. Basson-Larbi, la famille ne nie pas que Jean-Christopher ait consommé de l'alcool ou de la drogue, "le problème c'est que ce rapport est instrumentalisé par petits bouts, simplifié à l'extrême, pour dire : circulez il n'y a rien à voir."

L'avocat affirme par ailleurs que le rapport toxicologique ne permet pas de dire si les concentrations d'alcool et de drogues retrouvées ont pu être augmentées par un phénomène post-mortem.

Il souhaite que des analyses supplémentaires soient réalisées. Une plainte pour homicide volontaire a été déposée le 14 octobre, un juge d'instruction devrait être désigné prochainement. "Il est temps que les choses bougent, pour la famille qui a l'impression que cette affaire n'intéresse personne", ajoute M. Basson-Larbi.

►Actualité locale

Une marche blanche ce samedi à Lyon après une mort suspecte

Les proches d'un père de famille, retrouvé mort...