SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : TROIS TRAJETS POSSIBLES POUR LE PROJET DE TÉLÉPHÉRIQUE

Jeudi 3 Juin - 05:30

Actu. locale


Téléphérique en ville - © Nicolas GALLET
Pour les écologistes, le transport par téléphérique reste la meilleure option pour améliorer la desserte de l'Ouest lyonnais. Une concertation sera lancée à l'automne, trois tracés étant pour l'instant à l'étude entre Francheville et Lyon.

Les premières études sur le téléphérique entre Francheville et Lyon avaient été commandées bien avant l'arrivée des écologistes au pouvoir, dès 2017. Entre temps, certains élus ont changé d'avis. Des riverains se groupent en collectif pour dire non aux pylônes, câbles et autres cabines volantes. Les discussions s'annoncent denses avec les élus métropolitains, pour qui le téléphérique présente une série d'avantages.

Le téléphérique, la meilleure option ?


Une vitesse comparable à celle d'un tram, une capacité de plusieurs milliers de personnes transportées chaque jour avec possibilité de prendre son vélo à bord, une faible pollution (y compris sonore) mais aussi, une période de construction plus courte... L'objectif principal étant de réduire les déplacements en voiture qui représentent 60 à 65% des 78.000 déplacements quotidiens entre le cœur de la Métropole et les communes de l'Ouest lyonnais.

Des projets similaires sont d'ailleurs étudiés à Grenoble, Toulouse, Créteil ou encore Ajaccio.

Trois trajets sont à l'étude, tous partiraient de Francheville. L'un passerait au-dessus de Sainte-Foy-Lès-Lyon puis La Mulatière pour arriver à Gerland. Un autre passerait plus au Nord pour arriver à Perrache ou à Jean Jaurès après Confluences. Le dernier trajet passerait au sud de Sainte-Foy-Lès-Lyon.




"Comme pour tout projet de ce type, il y a des avantages et des inconvénients que l'on entend très bien", assure Jean-Charles Kholhass, vice-président à la Métropole chargé des déplacements. "Le problème c'est que sur ce territoire, on ne peut pas faire grand chose. Il y a du relief, un réseau de voiries qui rend impossible l'installation d'un tramway... L'autre option serait les bus à haut niveau de service, mais ça veut dire supprimer des kilomètres d'espaces à la voiture, c'est aussi des expropriations", poursuit-il.

"Tout le monde pourra donner son avis"


Les élus métropolitains se veulent rassurants : toutes les alternatives au transport par câble seront présentées lors de la concertation à partir de mi-novembre. "Tout le monde pourra donner son avis", assure Jean-Charles Kholhass.

Certains n'ont pas attendu pour clamer haut et fort leur opposition au projet qu'ils jugent inadapté, incohérent et coûteux. "On nous dit aujourd'hui qu'il y a une concertation, franchement je n'y crois pas puisque la décision est déjà prise. On nous dit que non, ce n'est pas ce que j'ai lu. Le Sytral a déjà voté le budget, qui sera d'ailleurs insuffisant. C'est un projet destructeur", regrette Alain Bavozet, coordinateur du collectif contre l'installation du téléphérique entre Lyon et Francheville.

Les opposants organisent un rassemblement le 19 juin prochain à partir de 14h place Bellecour, pour informer les habitants.