SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ILS VONT TRAVERSER LES 12 DÉPARTEMENTS D'AUVERGNE-RHÔNE-ALPES... À VÉLO !

Vendredi 19 Juin - 11:13

Sport


Frédéric Machabert se prépare pour l'Aura Tour - © Céline Combier
Deux cyclistes amateurs, Frédéric Machabert et Laurent Charbonnier, se lancent dans un défi impressionnant à partir de samedi. Au programme : 570 km à couvrir entre Gannat et Lyon, en passant par tous les départements de la région.

Il n'a visiblement pas été rassasié. Après une première tentative infructueuse l'an passé, Frédéric Machabert retente "l'AURA Tour", cette boucle qu'il a lui-même dessiné à travers les 12 départements d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Originaire de Haute-Loire, cet ancien journaliste, reconverti dans la communication, notamment pour l'équipe Ag2r La Mondiale, a revu son approche de l'événement. "On a fait trop d'erreurs l'an passé", assure-t-il. J'étais arrivé lessivé au départ. Puis on avait pris trop de temps sur les pauses". Son périple avait alors pris fin près d'Aix-les-Bains, après 450 km parcourus.

Un nouveau coéquipier


Une aventure dans laquelle il s'était lancé avec Antoine Relave, kiné au sein de l'équipe de Romain Bardet. Cette fois, Frédéric s'élancera avec un autre complice, Laurent Charbonnier, cycliste amateur, originaire lui-aussi de Haute-Loire.

Les deux amis ont déjà vadrouillé ensemble. Il y a deux ans, ils avaient bouclé un tour complet du département, en suivant au plus près les frontières, pour 330 km de périple.

Au menu, cette fois, de cet "AURA Tour" : 570 km, pour près de 7.000 m de dénivelé positif. Le départ sera donné à 11h00, ce samedi, de Gannat (Allier). Arrivée prévue à Lyon le lendemain. En moins de 24 heures "si possible", selon Frédéric. "L'objectif, c'est d'abord de finir", assure-t-il.

Frédéric Machabert se prépare pour l'Aura Tour © Yves Perret Mdias

"En restant dans la région, on part à l'aventure"


Ce défi, c'est aussi une façon de découvrir, ou redécouvrir, la région. "Cette année, il prend une autre signification. Après une période où le tourisme a lourdement ramassé, l'idée est de montrer qu'en restant dans les frontières de la région, on part à l'aventure. Alors qu'on est dans un rayon de deux heures autour de chez nous".

"L'année dernière, je me souviens avoir redécouvert des routes que j'ai faites des centaines de fois en voiture sur l'autoroute, note Frédéric. Là, j'étais sur une route parallèle sur le vélo. Je me suis régalé".

"Il y a une telle diversité
, ajoute-t-il. Même si on ne fait qu'un bout de la région. Elle est tellement immense. Entre les plaines de l'Allier, la plaine de la Limagne pour redescendre sur Clermont-Ferrand, le massif du Pilat, les rives du Lac du Bourget ou l'arrivée à Lyon, il n'y a pas deux endroits qui se ressemblent".

Une arrivée dont il espère bien profiter ce dimanche. "Place Bellecour ou sur les quais du Rhône", précise-t-il, pour fêter ça.

Vous pouvez d'ailleurs suivre leur progression sur le parcours en live, à partir de 11h00, ce samedi >>