SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

800 EUROS D'AMENDE POUR UN SUPPORTER DE LA CHORALE DE ROANNE

Mercredi 29 Juillet - 06:06

Basket


la Halle Vacheresse lors de la saison 2017/2018 - © Radio Scoop
Il a été reconnu coupable d'injures racistes en novembre dernier.

Le parquet avait requis 2.000 euros d'amende, dont la moitié pouvant être assortie du sursis. L'homme de 59 ans, sans antécédent judiciaire, a exprimé à l'audience des "regrets" et de la "honte" pour les mots prononcés. Il a présenté ses excuses aux victimes.

Ce technicien, poursuivi pour "injure publique par parole en raison de l'origine, l'ethnie, la race ou la religion", qui encourait une peine maximale d'un an de prison et 45.000 euros d'amende, était convoqué pour la troisième fois devant le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) dans le cadre de cette affaire qui avait fait grand bruit l'an dernier.

Une première dans le basket français


Le tribunal l'a également condamné à verser 250 euros de dommages et intérêts et 500 euros de frais de justice à la LICRA, qui s'était constituée partie civile, tandis que la Chorale de Roanne était déboutée de sa constitution de partie civile.

"A ma connaissance c'est une première dans le basket professionnel", a déclaré Fabrice Canet, responsable communication de la Fédération française de basket-ball et arbitre.

Présent à l'audience, le directeur général de club roannais Nicolas Reveret a estimé pour sa part que "toutes les insultes proférées dans une enceinte sportive devraient faire l'objet de poursuites, pas seulement celles à caractère raciste".

C'est le 5 novembre 2019, lors d'un 16e de finale de Coupe de France entre la Chorale de Roanne et Boulazac (Dordogne), que ce supporter avait proféré des insultes racistes contre ces deux arbitres.