SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TRANQUILLITÉ PUBLIQUE : QUELLES SOLUTIONS POUR LES LYONNAIS ?

Mardi 23 Février - 08:43

Actu. locale


Les riverains évoquent des feux d'artifice tirés dans la soirée. - © © capture d'écran - "La Guillotière en Colère"
La Commission Générale consacrée à la tranquillité publique, à la sécurité et à la prévention était organisée ce lundi. En voici les principaux résultats.

Retrouver une police de proximité


"La priorité sera de recréer du lien avec les habitants, de restaurer le sentiment de sécurité en étant présent et visible sur l'espace public", explique Mohamed Chihi, adjoint au Maire délégué à la sécurité et la tranquillité publique.
Il est donc prévu de :
- porter les effectifs à 365 agents (contre 300 actuellement).
- outiller les agents pour aider les citoyens au quotidien : par exemple en formant les agents à la communication non-violente, au secourisme, à la lutte contre les discriminations, au repérage des signaux de radicalisation, à la prise en charge des femmes victimes de violence.
- développer des brigades équestres et cyclistes passant de 3 à 9 cavaliers, de 8 à 17 agents cyclistes, en cohérence avec l'évolution de l'espace urbain et la généralisation des modes de déplacements doux.

À leurs côtés, sera maintenue une police d'intervention, le Groupe Opérationnel Mobile (GOM) pour répondre aux incivilités et à la délinquance, notamment sur les horaires sensibles de fin de journée et en soirée.

Les équipements de vidéo-surveillance sont maintenus et entretenus. Un audit indépendant de ce dispositif sera réalisé pour en mesurer leur efficacité, au travers du fonctionnement, de l'organisation et des technologies déployées.

Prévenir les faits de délinquance


Prévention des nuisances nocturnes, avec la création du conseil lyonnais de la nuit, identifiant des interlocuteurs dans chaque arrondissement appelés « Maires de Nuit ».

Enfin, pour retrouver une capacité autonome d'analyse et de compréhension des faits d'insécurité, la Ville remettra en place un observatoire de la tranquillité. Cet outil de pilotage et d'évaluation rassemblera des données statistiques, cartographiques, issues d'enquêtes qualitatives. L'observatoire permettra d'avoir une visibilité de l'impact des actions de prévention mises en œuvre, de les adapter et d'en proposer des nouvelles aux membres du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)