SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PRÈS DE LYON : LE CHEVAL PEYO FAIT REVIVRE DE BONS SOUVENIRS AUX PLUS ANCIENS

Mercredi 29 Juin - 06:23

Actu. locale


Le "docteur Peyo" dans une résidence pour personnes âgées à Bron. - © Léa Duperrin / Radio Scoop
C'est un cheval unique, qui fait parler de lui dans le monde entier. "Docteur Peyo" accompagne les patients en fin de vie, rend visite aux personnes âgées, aux enfants malades. Avec son cavalier Hassen Bouchakour, ils ont fait étape à Bron (Rhône) la semaine dernière. Reportage.

Le hall de la résidence Marius Ledoux (Bron) se remplit de ses résidents, quand les quatre sabots retentissent. "Le voilà !", s'exclament les plus impatients. L'étalon, tout calme, se pose en plein milieu. "C'est lui qui vient vers vous", rappelle les accompagnatrices. Très vite, les premières caresses. Et les premières émotions.

"Docteur Peyo"


"Oh qu'il est beau", sourit Martine. Impressionnée ? "Non, pas du tout ! Je viens de la campagne moi j'adore les animaux." Celles et ceux qui le veulent peuvent lui passer un petit coup de brosse. "Dans le sens du poil, voilà", souffle Hassen Bouchakour.

Bien entouré, le cheval reste tranquille, déguste les morceaux de pomme qu'on lui offre. "Les animaux, c'est la chose la plus belle et la plus simple. Si on reste à notre place, il n'y a aucun problème", explique le cavalier.

Peyo, un cheval pas tout à fait comme les autres


Son fonctionnement cérébral diffère de ses congénères, il se dirige toujours vers les patients les plus fragiles. Une équipe de chercheurs, à travers le monde, se penche sur cette capacité exceptionnelle à détecter une détresse chez certains patients dont le pronostic vital n'est pourtant pas engagé.

Quand ils en ont le temps et qu'ils ne sont pas en unité de soins palliatifs, Hassen Bouchakour et Peyo se rendent aussi dans les résidences pour personnes âgées. "Ce sont des moments de partage, qui font revivre des souvenirs."

Une bonne demi-heure plus tard, les sourire sont sur tous les visages. Peyo doit s'en aller. "Je te garderais bien avec moi", soupire une résidente.