SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PÉNURIE DE MASQUES : LES TISSAGES DE CHARLIEU AU SECOURS DES SOIGNANTS

Dimanche 22 Mars - 05:45

COVID-19


La production des masques en tissus se poursuit. - © Les Tissages de Charlieu.
Alors que les professionnels de santé craignent une pénurie de masques de protection en pleine épidémie de coronavirus, les entreprises textiles se mobilisent. Y compris dans la région.

"On ne pouvait pas rester sans rien faire, il fallait les aider." Fabienne, assistante de direction, décroche le téléphone de plus en plus fréquemment ces derniers jours. Les pompiers, les gendarmes, les soignants : tous viennent s'approvisionner en masques de protection ici, à Charlieu, près de Roanne, dans la Loire.


"Je n'ai jamais vu une telle détresse"


Le premier prototype a été réalisé le 13 mars. Deux couches, puis trois. C'est un masque en tissu, lavable et réutilisable qui n'a pas vocation à remplacer les FFP2, normalisés. "Un masque même imparfait sera toujours mieux que pas de masque", leur avait répondu le Professeur Jean-Yves Blay du Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard, à Lyon.

Depuis, des centaines de commandes sont traitées chaque jour. L'entreprise ligérienne vise une production de 100.000 masques quotidiennement pour faire face à la demande, qui vient également du secteur agroalimentaire. "Je n'ai jamais vu une telle détresse", ajoute Fabienne, qui pense également "à toutes les personnes qui travaillent dans les supermarchés et qui doivent être protégées."

Les 80 métiers à tisser qui avaient été mis à l'arrêt progressivement, ont donc repris du service. "Nous tenons à féliciter du fond du coeur nos équipes qui, une fois de plus, font preuve d'une adaptabilité, d'une énergie et de valeurs humaines exceptionnelles. Ils ont transformé du jour au lendemain la production d'une usine. Ils viennent travailler et produire volontairement, ils le font clairement pour être utile et contribuer à l'effort de lutte contre l'épidémie", peut-on lire sur le site de l'entreprise.

►COVID-19

Confinement : les réponses à vos questions

Peut-on remplir l'attestation sur son téléphone...