SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON/ SAINT-ETIENNE : LE PROJET DE GRANDE UNIVERSITÉ DÉFINITIVEMENT ENTERRÉ

Jeudi 29 Octobre - 18:49

Actu. locale


Le domaine scientifique de la Doua - Université Lyon 1 © S.Blitman - mai 2013
Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a enterré officiellement jeudi le projet de grande université de rang mondial, qui devait réunir plusieurs établissements de Lyon et de Saint-Etienne.

Cette décision fait suite au refus de l'Université Jean Monnet (UJM) de Saint-Etienne de voter, vendredi dernier, les statuts du futur établissement.

"Compte tenu de ce vote qui émane de l'un des quatre établissements porteurs de l'initiative, l'IDEX (ndlr: initiative d'excellence) est immédiatement et définitivement arrêtée", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le projet visait à rassembler sous un même toit les universités de Lyon 1, Lyon 3 et l'UJM, ainsi que l'Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon. L'établissement en résultant aurait accueilli quelque 140.000 étudiants.

Ces établissements auraient ainsi été plus visibles sur la scène internationale, et notamment dans le fameux classement de Shanghai, où les établissements lyonnais occupent un rang très modeste.

Sa gestation avait été difficile dès le début et l'IDEX avait perdu en route un de ses membres fondateurs, l'Insa de Lyon.

Et c'est encore sur des questions de gouvernance que la composante stéphanoise s'est retirée, craignant de perdre ses plus beaux atouts au profit de ses puissants partenaires lyonnais.

Le ministère a "vivement" regretté que "l'Etat soit amené à prendre cette décision qui met un terme à un projet pourtant très structurant pour les territoires lyonnais et stéphanois et qui aurait renforcé leur ancrage régional, leur impact socio-économique et leur visibilité à l'international".