SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : LES SERVICES DE RÉANIMATION SE PRÉPARENT À UNE SECONDE VAGUE

Mercredi 16 Septembre - 05:20

COVID-19


Le service de réanimation à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. - © Léa Duperrin / Radio Scoop
Deux semaines après la rentrée, les professionnels de santé des Hospices Civils de Lyon ont fait le point sur la situation dans les services de réanimation.

"On n'est plus dans l'inconnu, on est prêt", rassure Nédir Safsaf, infirmier coordinateur au service de réanimation à l'hôpital de la Croix-Rousse.

"Pendant la première vague, on avait peur, pas assez d'équipement... Ce n'est plus le cas aujourd'hui", poursuit-il en souriant. Ce qu'il espère, c'est qu'il n'y aura pas de relâchement, "pensez à nous, pensez à vos proches, protégez-vous", conclut l'infirmier.

30 lits occupés en réanimation


Dans l'ensemble des services de réanimation des Hospices Civils de Lyon (HCL), 30 lits sont occupés par des patients atteints du Covid-19. "C'était 4 il y a trois semaines", explique Jean-Christophe Richard, chef du service de réanimation à l'hôpital de la Croix-Rousse. "Depuis début août, on est clairement sur une évolution similaire au tout début de l'épidémie, cela risque de s'aggraver si la situation n'est pas contrôlée." À partir de 39 lits occupés, le seuil d'alerte est atteint.

Contrôler l'épidémie ? "On est aujourd'hui capable de le faire", assure Bruno Lina, infectiologue et membre du Conseil Scientifique. "Nos capacités d'analyses, de tests, d'isolement des malades peut nous laisser penser qu'on ne vivra pas ce que nous avons vécu en mars", poursuit-il. À condition de poursuivre les efforts entrepris : le port du masque et le respect des gestes barrières.

"Nous ne sommes pas dans une situation comparable au mois de mars. Ce risque, nous allons devoir le gérer sur la durée", résume Raymond Le Moign, Directeur Général des HCL.

Des améliorations nécessaires



Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. © La Duperrin / Radio Scoop


Les professionnels de santé s'accordent sur plusieurs enjeux majeurs en cas de rebond de l'épidémie. Ne pas déprogrammer les opérations courantes, continuer d'améliorer la prise en charge des patients atteints du Covid-19.

Les HCL recrutent du personnel, et peuvent étendre leur capacité d'accueil en réanimation de 139 lits à 199. L'objectif est aussi de pouvoir raccourcir les durées d'hospitalisation, mais peu d'avancées ont encore été faites à ce niveau.