SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : DES PLATS PRÉPARÉS PAR LES RESTAURANTS POUR LES SANS-ABRIS

Mercredi 13 Janvier - 05:00

Actu. locale


Plats préparés par le restaurant A Tavola pour les sans-abris - © Valentin Chenard
À l'initiative de l'association "Donner la main-don de soi", les donateurs peuvent financer directement auprès des restaurateurs lyonnais des repas qui seront ensuite donnés à des sans-abris, lors de maraudes.

L'initiative s'appelle "plateaux/vies".
Face au grand froid et à la crise sanitaire, l'association "Donner la main-don de soi" propose une distribution aux sans-abris de plats préparés par des restaurateurs. Les maraudes pour en faire la distribution ont lieu tous les mercredis.

Jean-Marc Roffat dans le restaurant A Tavola, partenaire de la maraude © Valentin Chenard


Trois restaurants partenaires pour des formules à 8 euros


Le concept est simple. "Plutôt que de faire un don, le but est de faire un achat de ce plateau-repas pour les sans-abris",explique Jean-Marc Roffat, président de l'association.

La formule entrée/plat/dessert coûte 8 euros et peut être payée directement aux trois restaurants partenaires : l'A Tavola situé au 22 Quai Perrache à Lyon, le Toane Restaurant, situé au 1 rue de Finale en Émilie à Grézieu-la-Varenne et le Tohu Bohu, situé au 3 chemin des lônes à Rochetaillée-sur-Saône`.

Une pierre, deux coups


"Les 8 euros sont entièrement reversés aux restaurateurs" ajoute Jean-Marc, "l'opération a vertu de faire d'une pierre, deux coups. On tente d'aider les restaurants face à la crise sanitaire et ils travailleront pour des sans-abris qui ont faim".

Lucie Odet, gérante du restaurant A Tavola salue cette initiative : "ça nous touche énormément, on répond présent et on espère pouvoir faire perdurer le concept sur du moyen voire du long terme"

Lucie Odet, gérante de l'A Tavola, en pleine préparation d'un plateau/vie © Valentin Chenard


Le but est de pouvoir réaliser une vingtaine de plateaux/vies par restaurant chaque semaine.