SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

JEAN CASTEX VEUT "ÉVITER UN RECONFINEMENT IMPORTANT"

Mardi 11 Aout - 16:50

COVID-19


Le Premier ministre Jean Castex
Jean Castex s'est exprimé ce mardi lors d'un déplacement au CHU de Montpellier, qui faisait suite à un conseil de défense sur la crise du Covid-19.

Le Premier ministre s'est montré inquiet, évoquant une dégradation de la situation sanitaire en France. Il a notamment affirmé que 25 nouveaux clusters faisaient leur apparition chaque jour dans le pays.

Étendre le plus possible l'obligation du masque en public


Jean Castex a indiqué qu'il souhaitait "étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics", en faisant valoir que "si nous ne réagissons pas collectivement, nous nous exposons à un risque élevé de reprise épidémique".

"Nous devons donc réagir individuellement et collectivement et nous devons réagir vigoureusement, c'est la raison pour laquelle, sous l'autorité du chef de l'État, je vais demander aux préfets de se rapprocher des élus locaux pour étendre le plus possible l'obligation du port du masque dans les espaces publics", a expliqué le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Montpellier.

Face aux journalistes, le Premier ministre a indiqué vouloir éviter "un reconfinement important", alors qu'en Nouvelle-Zélande par exemple, la Premirèe ministre a décrété le reconfinement de la ville d'Auckland (1,6 millions d'habitants).

Les événements de plus de 5000 personnes restent interdits jusqu'à fin octobre


Jean Castex a également la prolongation jusqu'au 30 octobre de l'interdiction des événements de plus de 5.000 personnes, soulignant que la situation épidémique en France s'est dégradée.

Les préfets auront la "possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires", a-t-il ajouté en rappelant qu'"on ne peut pas tout attendre des collectivités publiques, chacun exerce une part de responsabilité".