SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DÉCONFINEMENT : CE QUE VOUS AVEZ PENSÉ DES ANNONCES D'EMMANUEL MACRON

Mercredi 25 Novembre - 10:55

COVID-19


Photo d'illustration, promenade
Après les annonces d'Emmanuel Macron concernant le déconfinement par étapes, ce mardi 25 novembre, les habitants de la Région restent majoritairement satisfaits du calendrier.

Ce mardi 25 novembre, Emmanuel Macron s'est exprimé dans une allocution présidentielle pour la 6e fois depuis le début de la crise sanitaire.

Le chef de l'Etat a mis en place un calendrier de déconfinement, avec comme première étape la réouverture des commerces dès samedi 28 novembre.

"Ce confinement est plus dur que le premier"


Camille, une habitante de Villeurbanne, près de Lyon, résume le sentiment général : cette annonce n'était pas une surprise. "On s'en doutait un peu que le déconfinement allait se faire en plusieurs étapes".

En revanche, elle était attendue : "je pense que les gens attendaient vraiment cette nouvelle parce que moralement, ce confinement était plus dur que le premier. C'était bien plus compliqué, sachant qu'on arrive en hiver...".

Un certain soulagement


Si le déconfinement était attendu, une mesure a en particulier été bien accueillie, celle de la suppression du rayon d'un kilomètre et d'un maximum d'une heure pour les balades en dehors du domicile. "Chose que je trouve bien, c'est qu'on va enfin pouvoir prendre l'air, sinon on allait tous devenir fou" nous a par exemple expliqué Fabien. Sentiment partagé pour Sylvie : "de pouvoir aller se promener un peu plus, ça va redonner un peu d'oxygène !"

Les oubliés du déconfinement


En revanche, le constat reste le même concernant ceux qui ne pourront pas rouvrir avant plusieurs semaines : "c'est dommage pour les restaurants, les bars, les salles de sports... Je trouve qu'ils sont toujours autant punis finalement" déplore Fabien.

Même son de cloche pour Camille : "Il fallait que ce soit progressif pour éviter de tout rouvrir en même temps, mais pour les restaurants ou encore la culture, ça va être très compliqué parce qu'avec le prochain couvre-feu à 21 heures, peu de gens iront au cinéma par exemple, donc économiquement ça va être difficile de s'en remettre".