SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CONNAISSEZ-VOUS VRAIMENT LES ORIGINES DE LA FÊTE D'HALLOWEEN ?

Lundi 31 Octobre - 15:00

Culture


Halloween - © Pixabay / brenkee
Ce lundi 31 octobre, on célèbre Halloween dans de très nombreuses régions du monde. Mais quelles sont les véritables origines de cette fête ?

Halloween a débarqué dans les années 90 en France. Mais aux États-Unis, cette fête est devenue presque aussi populaire que Noël au fil des années. Si bien que beaucoup pensent que c'est une fête américaine.

Une fête d'origine celte


En réalité, la fête d'Halloween est née en Europe. Son origine vient de la fête celte de Samain, apparue il y a environ 3.000 ans, notamment en Irlande. Cette fête ancestrale se déroulait autour du 1er novembre, pour célébrer à la fois la fin et le début de l'année, mais aussi la fin de l'été (période claire) et le début de l'hiver (période sombre). C'était un peu le jour de l'an pour les Celtes. 

Les festivités duraient plusieurs jours et pendant cette période de transition, il n'y avait plus de frontière entre les deux mondes. Les morts pouvaient venir visiter les vivants, tandis que les vivants pouvaient se rendre dans l'au-delà.

Que signifie "Halloween" ?


À partir du 10e siècle, la fête de Samain a progressivement subi l'influence du monde chrétien, qui cherchait à changer les coutumes religieuses du peuple celtique. Halloween est née. 

Il s'agit d'une contraction de l'anglais "All Hallows' Eve" qui signifie "The eve of All Hallows' Day" en anglais contemporain. On peut traduire cette phrase par "La veille de tous les saints" ou "la veillée de la Toussaint". Voilà pourquoi on fête Halloween le 31 octobre, la veille de la Toussaint. 

La citrouille n'a pas toujours été le symbole d'Halloween


La tradition a évolué au fil des siècles. On a progressivement commencé à se déguiser pour effrayer les mauvais esprits. Vers le Moyen Âge, les enfants frappaient aux portes des voisins pour avoir des friandises. Puis, aux alentours du 18e siècle, la légende de Jack O'Lantern pris de l'ampleur en Irlande. 

Au cours de sa vie, marquée par des excès en tout genre, Jack a joué quelques mauvais tours au diable. Si bien qu'au moment de sa mort, il s'est vu refuser les portes du paradis, mais aussi celles de l'enfer. Le diable lui laissa tout de même quelques braises venues de l'enfer. Jack a placé ces braises dans un navet en guise de lanterne pour éclairer son chemin, ce dernier étant condamné à errer pour l'éternité entre les deux mondes. C'est la raison pour laquelle les Irlandais avaient pour tradition de placer une bougie dans un navet, afin de chasser les mauvais esprits. 

Ces traditions ont ensuite débarqué aux États-Unis, lors de la vague d'immigration irlandaise. Pour fuir la famine à cause de la pénurie de pomme de terre, de nombreux Irlandais ont trouvé refuge en Amérique. Ils ont pris leur tradition dans leurs besaces et ont continué à fêter Samain. 

Sauf qu'ils n'ont pas trouvé beaucoup de navets aux États-Unis. En revanche, on trouvait énormément de citrouilles en octobre-novembre. Les Irlandais se sont donc adaptés. Il était, de plus, plus facile de creuser des citrouilles. 

Halloween à la mode américaine 


Suite à la vague d'immigration irlandaise, les Américains ont été séduits par cette fête d'Halloween. Durant la montée du capitalisme, les entreprises ont vu en cette fête - qui tombait en plein entre l'été et Noël - une belle opportunité de faire des profits. Opérations commerciales, films, séries, campagnes de pub… Halloween génère aujourd'hui plus de 9 milliards d'euros chaque année aux États-Unis.

Quant aux Français, ils ont véritablement découvert Halloween à la fin des années 1990, notamment grâce à une grosse campagne de pub de France Télécom, en 1997, à l'occasion de la sortie de l'un des premiers téléphones portables : le Ola. 





L'engouement est un peu retombé après les années 2000. Halloween étant jugée par beaucoup de Français comme une fête trop commerciale, sans vraiment de sens. Pour d'autres, c'est une formidable occasion de faire la fête en se déguisant et de jouer à se faire peur en se racontant des histoires terrifiantes.

Retrouvez la chronique "Paravy explique' tous les mercredis à 18h40 sur Radio SCOOP.

Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)