SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BALLET, ORCHESTRE, PUBLIC : COMMENT S'ORGANISE L'OPÉRA DE LYON EN PLEINE ÉPIDÉMIE ?

Lundi 21 Septembre - 05:20

Culture


Serge Dorny, le directeur de l'Opéra de Lyon. - © Léa Duperrin / Radio Scoop
Après de longs mois sans pouvoir accueillir de public, l'Opéra de Lyon a fait sa rentrée jeudi 17 septembre. Le protocole sanitaire qui s'applique a nécessité de revoir la programmation, quitte à se réinventer.

Pas de traditionnel ballet pour ouvrir la saison. Cette année, les 32 danseurs de l'Opéra de Lyon assureront le spectacle différemment, Covid-19 oblige. Des séries de 7 solos sont proposées tous les soirs de représentation, pour limiter le brassage des artistes sur scène comme pendant les répétitions.

Des opéras plus courts sans entracte


Côté opéra aussi, il y a du changement. "Le coq d'or" de Rimski-Korsakov prévu en octobre est repoussé au mois de mai, c'est un opéra plus court de Maurice Ravel qui prend sa place. Une heure au total, avec cinq chanteurs et pas de chœur. L'orchestre sera sur scène, en petite formation et les musiciens seront suffisamment espacés les uns des autres.

Pour l'instant, la salle qui compte 1.100 places n'est remplie qu'à moitié. Un siège sur deux reste inoccupé, les spectateurs portent le masque et les entractes ont été supprimés.

L'Opera de Lyon. © Radio Scoop

"Il faut de la prudence, mais pas d'anxiété"


"Ce qui compte pour nous, c'est de rassurer le public : tout est mis en place pour les accueillir en respectant les mesures sanitaires", assure Serge Dorny, le directeur de l'Opéra. "Il faut de la prudence, mais pas de l'anxiété. J'espère que l'Opéra va rapidement redevenir ce lieu de rencontres qui mêle toutes les générations."

Les billets qui avaient été achetés avant le confinement ont été remboursés. Un manque à gagner important pour l'Opéra. "Nous avons bénéficié du chômage partiel, toutes nos promesses d'embauche ont été honorées. Certains spectateurs ont fait des dons et je les en remercie", ajoute le directeur.

Quant aux aides annoncées pour la culture, les espoirs sont là. "Difficile de se prononcer, on ne connaît pas encore le détail des enveloppes qui seront attribuées. Ce que j'espère, c'est que les aides ne seront pas concentrées pour les institutions de la capitale", conclut Serge Dorny.

Retrouvez plus d'information sur la programmation de l'Opéra de Lyon ici.

►Actualité locale

Lyon : la Fête de l'Automne annulée

Face à l'évolution de la crise sanitaire et alors...