SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AURA : INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE

Vendredi 22 Mai - 11:03

Actu. locale


Un moustique tigre - © DR
La région Auvergne-Rhône-Alpes est la 3e région de France métropolitaine la plus touchée par les arboviroses, ces maladies transmises par le moustique tigre comme la dengue, le chikungunya et le Zika.

En 2019, le nombre de signalements pour suspicions d'arboviroses a augmenté de 50 % dans notre région. L'été dernier, l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes a reçu 178 signalements dans le cadre du dispositif de signalement accéléré (sans attendre la confirmation biologique, sur les bases des symptômes présentés par les personnes et leur histoire évoquant notamment des voyages).

Parmi ces signalements, 93 cas de dengue, 10 cas de chikungunya et 1 cas de Zika ont été biologiquement confirmés. 2 cas de transmission autochtone de dengue ont également été recensés dans la région en 2019, à Caluire-et-Cuire dans le Rhône.

Le nombre d'arboviroses biologiquement confirmés a été multiplié par 3.

Ces signalements ont donné lieu à 125 investigations entomologiques à proximité des lieux fréquentés par ces cas et à la mise en œuvre de 16 traitements adulticides (destruction des moustiques adultes), effectués dans l'Ain, la Drôme, l'Isère et le Rhône.

La plupart des départements d'AURA concernés



Originaire d'Asie du Sud-Est, le moustique tigre est implanté en Auvergne Rhône-Alpes depuis 2012. Il est désormais qualifié comme « implanté et actif », dans l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Savoie, et, depuis l'année dernière, en Haute Savoie.

Les départements de l'Allier, du Cantal et de la Haute-Loire restent à ce jour, peu impactés.

Face à cela, alors que l'été approche, l'Agence Régionale de Santé appelle a intensifier la lutte contre le moustique tigre, rappelant qu'il se développe dans l'eau qui stagne, comme dans des coupelles des pots de fleurs, les pneus usagés, les encombrants, les jeux d'enfants, les récupérateurs d'eau de pluie, les terrasses sur plots, les gouttières.

Chaque habitant peut signaler la présence de l'insecte sur la plateforme www.signalement-moustique.fr.