SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

L'ASVEL AU PLUS BAS

Vendredi 13 Novembre - 21:40

Basket


Le match Asvel - Zenith Saint-Petersbourg - © Gaël Berger
Deux jours après sa lourde défaite face à Belgrade, l'Asvel a de nouveau été battue à domicile en Euroligue. Cette fois, c'est le Zenith Saint-Petersbourg qui est venu s'imposer à l'Astroballe : 66-53. Les Villeurbannais présentent un bilan catastrophique d'une victoire pour 5 défaites.

Après la grosse claque reçue face à l'Étoile Rouge de Belgrade (89-68) mercredi soir, les basketteurs villeurbannais devaient impérativement réagir. Avec un mot d'ordre : la défense.

Un néant offensif en 1re période


D'ailleurs, dès le premier quart-temps qui ressemblait parfois à de la bouillie de basket, le score atteignait péniblement 12-11 en faveur des Russes après dix minutes. Lors du second quart-temps, l'Asvel n'arrivait toujours pas à mettre du rythme et s'enferrait dans la défense du Zenith.

Sans jeu collectif, incapables de servir leur point d'ancrage Moustapha Fall à l'intérieur, bien bloqué, les Villeurbannais semblaient disposer de deux choix sur chaque attaque : exploit personnel ou balle perdue. Une véritable purge offensive. Mi-temps : 28-21 pour le Zenith Saint-Petersbourg.


Le réveil a enfin eu lieu après la mi-temps, avec plus de mouvement et, logiquement, un peu plus d'adresse, permettant à l'Asvel de se rapprocher à 3 points (34-31, 25'). Avant une nouvelle accélération du Zenith, qui conservait ses 7 points d'avance en fin de 3e quart-temps : 44-37.

Et puis soudain, à 7 minutes de la fin, le match s'est enfin emballé. L'Asvel a enchaîné les tirs de loin (Lomazs puis Kahudi deux fois) pour revenir à 3 longueurs (55-52) à trois minutes de la fin. Un espoir vain, puisque les Russes géraient bien mieux la fin de match, grâce notamment à un Will Thomas royal (14 points, 7 rebonds).

►Basket

Euroligue : l'Asvel giflée par Belgrade

Après sa belle victoire à Vitoria, l'Asvel a été...