SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AVIS FAVORABLE DU CNOSF POUR BORDEAUX : COUP DUR POUR LE FCVB

Lundi 25 Juillet - 16:12

Football


Les joueurs de Villefranche-sur-Saône - © Twitter @FCVB_officiel / @photographitch
Le club de Villefranche-sur-Saône espère toujours être repêché en Ligue 2 cette saison à la place de Bordeaux, mais le Comité National Olympique et Sportif Français a rendu ce lundi matin un avis favorable au maintien des Girondins.

L'avis rendu ce lundi par le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) n'est certes que consultatif, mais il est souvent suivi par les instances décisionnaires. En l'occurrence, c'est désormais à la Fédération Française de Football de prendre la décision finale, en principe ce mercredi, à trois jours de la reprise du championnat.

En attendant que le couperet ne tombe, Philippe Terrier, président du Football Club Villefranche Beaujolais (FCVB), estime que la place de son club est bien en Ligue 2 : 

"Il est certain qu'on aurait préféré que le CNOSF se prononce en faveur de l'avis de la DNCG (la Direction Nationale de Contrôle de Gestion avait demandé la relégation de Bordeaux en championnat National, ndlr). Après, vu la pression mise par Bordeaux, on se doutait bien que la politique allait finalement l'emporter. Mais si la Fédération veut que le football sorte grandi de cette histoire, elle doit répondre favorablement à la demande de Villefranche, surtout qu'on a l'exemple de Sète, rétrogradé directement en National 2, il y a deux semaines, et dont l'appel au CNOSF n'a pas été entendu. Comment pourrait-on imaginer qu'il y ait une règle pour un club, et une autre pour un autre club, parce qu'il a un historique et des appuis politiques ? Je ne vois pas comment Sète pourrait être rétrogradée sans avoir pu se défendre, et qu'on dise que parce que c'est Bordeaux, c'est différent".


Le bras de fer est sur le point de se terminer


Tout en espérant que son club sera entendu, le président caladois prévient qu'il n'épuisera pas d'autres recours, si Bordeaux était finalement maintenu par la FFF.

"On est un petit club et cela nous fragilise tellement que si Bordeaux était validé, il nous faudrait surtout penser à se remettre au travail et laisser les joueurs tranquilles. On sera dans un championnat National avec six descentes et huit clubs avec des budgets beaucoup plus gros que le nôtre. Si on ne se met pas au travail rapidement, ça pourrait être la catastrophe à la fin de l'année. Cette histoire pourrait nous coûter très cher. Donc la première réaction sera de vite reprendre le travail et de laisser tomber cette triste affaire pour le football français."


Si le FCVB était finalement repêché en Ligue 2, il disputerait ses matches à Gueugnon en Saône-et-Loire, où il a d'ailleurs déjà financé des aménagements du stade. Les grandes affiches, telles que le derby contre Saint-Etienne, se joueraient à l'OL Stadium.