SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN HOMME DÉCAPITÉ EN RÉGION PARISIENNE, UN SUSPECT BLESSÉ PAR BALLE

Vendredi 16 Octobre - 18:58

France


Gyrophare voiture de police - © CC
Un homme a été décapité en fin d'après-midi vendredi à Conflans Saint-Honorine (Yvelines) et son agresseur présumé, blessé gravement par balle par la police dans la ville voisine d'Eragny (Val-d'Oise), a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'homme décapité vendredi à Conflans-Sainte-Honorine est un professeur d'histoire qui avait montré les caricatures de Mahomet à ses élèves lors d'un cours sur la liberté d'expression, a-t-on appris de source policière.

La victime a été tuée sur la voie publique non loin de son collège du Bois d'Aulnee à Conflans, a-t-on ajouté de même source.

Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire : l'enquête a été ouverte pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a indiqué le parquet.

Les faits se sont déroulés vers 17 heures, près d'un établissement scolaire, a-t-on ajouté par ailleurs de source policière.

Le meurtrier présumé menaçait les policiers


Les policiers de la Bac Conflans Saint-Honorine ont été appelés pour un individu suspect rôdant autour d'un établissement scolaire, selon cette source.

Sur place, les policiers ont découvert la victime et à 200 mètres plus loin, à Eragny, ils ont tenté d'interpeller un homme armé d'une arme blanche qui les menaçait et ont fait feu sur lui, le blessant grièvement.

Un périmètre de sécurité a été installé et le service de déminage appelé, en raison d'une suspicion de gilet explosif.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement au Maroc, a décidé de rentrer immédiatement à Paris. Depuis Rabat, il s'est entretenu avec le Premier ministre Jean Castex et le président Emmanuel Macron, a-t-on précisé dans son entourage.