SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

FOIRE DE LYON ANNULÉE : "ON A DU MAL À COMPRENDRE CE DEUX POIDS DEUX MESURES"

Lundi 21 Septembre - 18:35

COVID-19


L'édition 2020 de la Foire de Lyon n'aura pas lieu en octobre. - © Foire de Lyon
En raison de l'aggravation de la situation sanitaire dans le département du Rhône, une série de mesures a été prise par la préfecture. L'une d'elles concerne l'abaissement de la jauge autorisée pour les événements, qui passe de 5.000 à 1.000 personnes.

La nouvelle est tombée ce lundi après-midi. "Non, la tenue de la Foire de Lyon ne paraît pas compatible avec la situation sanitaire actuelle", a déclaré le préfet du Rhône Pascal Mailhos en conférence de presse.

Incompréhension


La foire de Lyon qui aurait dû se tenir pendant 5 jours à partir du 8 octobre, dans un format raccourci n'aura donc pas lieu. La jauge abaissée à 1.000 personnes ne permet pas à l'événement d'être rentable.

"On avait pris toutes les mesures qu'il fallait pour que cet événement puisse se passer dans la sécurité la plus grande, tant pour les visiteurs que pour les exposants et nos équipes", regrette la directrice de la Foire de Lyon, Véronique Szkudlarek, qui rapporte que ses équipes sont ce lundi "sidérées et abasourdies" après les annonces de la préfecture.

Si la directrice de la foire de Lyon assure respecter cette décision, elle avoue qu'elle ne la comprend pas tout à fait. "Nous sommes de professionnels, nous savons gérer les flux. C'est beaucoup moins dangereux de venir à Eurexpo que d'aller faire ses courses un samedi après-midi dans un hypermarché", souligne-t-elle. "On a du mal à comprendre ce deux poids, deux mesures."

L'évènementiel en souffrance


"La filière de l'événementiel est mise à mal, certains de nos exposants ne travaillent plus depuis 10 mois", poursuit Véronique Szkudlarek. "Il y a aussi tous les petits prestataires qui travaillent avec nous et qu'on ne voit pas, qui souffrent aussi de cette décision."

►COVID-19

Rhône : les dernières mesures pour endiguer l'épidémie de Covid-19

Le Préfet du Rhône a fait le point ce lundi après-midi....