SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CINÉMA : COMMENT ALBERT DUPONTEL A-T-IL CHOISI VIRGINIE EFIRA POUR SON NOUVEAU FILM

Dimanche 18 Octobre - 08:00

Culture


Affiche Film Adieu Les Cons réalisé par Albert Dupontel
Dans le cadre du festival Lumière, Albert Dupontel est venu présenter "Adieu les cons", son dernier film, jeudi dernier au Pathé Bellecour de Lyon.

Après l'énorme succès "Aurevoir là-haut", récompensé par 5 césars en 2018, Albert Dupontel revient avec cette fois-ci une nouvelle création "Adieu les cons" où il joue l'un des premiers rôles, aux côtés de Virginie Efira et de Nicolas Marié.

Il était donc à Lyon jeudi dernier pour présenter ce long métrage dans le cadre du Festival Lumière au Pathé Bellecour.



Adieu les cons : "une tragédie burlesque"


Le film raconte l'histoire de Suze Trappet (Virginie Efira) une femme de 43 ans, sérieusement malade, qui part à la recherche de son fils, abandonnée lorsqu'elle avait 15 ans. S'en suit alors de nombreuses péripéties pour retrouver l'enfant devenu adulte, aux côtés de JB (Albert Dupontel), un quinquagénaire dépressif et M. Blin (Nicolas Marié), un archiviste aveugle bien trop enthousiaste.

Pour ce film, Albert Dupontel ne change pas son fusil d'épaule : on retrouve là une comédie dramatique, voire même une "tragédie burlesque" selon ses mots où les protagonistes névrosés basculent dans un périple aux rebondissements toujours aussi absurdes que poétiques.

Virginie Efira dans le rôle principal


Pour le réalisateur, "le casting n'aura pas été une évidence". Après des essais avec plusieurs grandes actrices, "la caméra, en juge impartiale, a souligné avec évidence la propriété du rôle à Virginie Efira".

Pour Albert Dupontel, "elle dégageait très vite un côté sexy, je le savais, populaire dans le bon sens du terme et puis beaucoup beaucoup d'émotions" avant d'ajouter, avec un sourire en coin : "j'ai vite vu qu'elle était dépositaire d'un trésor de larmes. Lâchement, je ne me suis pas interrogé sur l'origine de ses larmes, je me suis contenté de la filmer comme un gros voyeur, voilà."

"Adieu les cons" sortira donc au cinéma ce mercredi 21 octobre.