SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

APRÈS LA CRISE SANITAIRE, CES ENTREPRISES QUI RELOCALISENT DANS LA RÉGION

Jeudi 2 Juillet - 05:00

Actu. locale


Plusieurs chefs d'entreprise ont présenté leur projet de relocalisation. - © Radio Scoop / Léa Duperrin
Un plan de soutien de 300 millions d'euros a été annoncé par la région pour aider les entreprises qui souhaitent relocaliser une partie de leur industrie en Auvergne-Rhône-Alpes.

"Il faut absolument tirer les leçons de la crise, on l'a bien vu avec les masques, nous avons été fragiles", reconnaît Laurent Wauquiez, président de la région. "Nous devons ramener de l'emploi chez nous, et on ne va pas attendre que le chômage augmente."


Des lunettes, des baskets, des champignons de Paris


Pour aider les entreprises de la région à fabriquer sur place plutôt qu'à des milliers de kilomètres, un plan de 300 millions d'euros a été annoncé. Car produire en France coûte plus cher, mais au final, les bénéfices sont là. Surtout en période de crise.

"Pendant l'épidémie, on a eu beaucoup de problèmes pour importer nos produits depuis la Chine, on a perdu beaucoup de temps avec des soucis de douane et le coût du transport qui a plus que doublé", détaille Robert Content, dirigeant de GemOptics implanté à Oyonnax dans l'Ain.

"Il m'est apparu nécessaire de rapatrier ne serait-ce qu'une partie de notre production en France. À terme, cela pourrait représenter une trentaine d'emplois maintenus sur la vallée d'Oyonnax", ajoute le dirigeant qui emploie pour l'instant 7 personnes.

Des lunettes, mais aussi des baskets pour l'entreprise ardéchoise Chamatex, des panneaux de signalisation pour Europe Service à Aurillac dans le Cantal ou encore du réemploi de matériel informatique avec Recycléa, à Montluçon dans l'Allier.


Autre exemple cité pour cette première série de projets relocalisés, Légulice, spécialisée dans la production de champignon de Paris. Cette denrée appréciée des Français est aujourd'hui produite en très grande majorité par la Chine (70% de la production mondiale) devant les États-Unis ou encore les Pays-Bas.

Légulice prévoit de s'implanter à Chaspuzac en Haute-Loire d'ici 2021, début 2022. La région apportera son soutien notamment pour l'installation des bâtiments pour la culture des champignons de Paris, particulièrement technique. Un projet qui représentera 150 emplois créés.

Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)