SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

À LA SAINT-VALENTIN, OFFREZ DES FLEURS... ET PAS FORCÉMENT DES ROSES

Vendredi 14 Février - 04:00

Actu. locale


Des fleurs - © Hugo Harnois / Radio Scoop
Jour J pour les amoureux, qui célèbrent la Saint-Valentin ce vendredi 14 février. Comme pour les fruits et légumes, il existe des fleurs de saison.

C'est la Saint-Valentin ce vendredi, l'occasion de se faire un dîner aux chandelles et de s'offrir une boîte de chocolats. Sans oublier le traditionnel bouquet de fleurs.

Si la coutume est d'offrir des roses à sa moitié, l'idée n'est pas si bonne selon Célia De Tullio, fleuriste dans la région : "Malheureusement, ce n'est ni un produit français, ni de saison. On trouve la rose toute l'année par son succès, mais c'est en hors-saison qu'elle est la plus chère, surtout pendant les fêtes."

Par quoi remplacer la rose ?


La fleuriste conseille plutôt de porter son choix sur la renoncule ou l'anémone "qui sont moins chères, et ont un impact moins important sur l'environnement". Elles coûtent respectivement 2 euros et 1.50 euros. Vous pouvez également penser à la tulipe comme fleur de saison.

Dans son magasin à la Saint-Valentin, la commerçante vend une rose rouge à 7 euros, achetée chez le fournisseur à 2.50 / 3 euros pièce. En période normale, la rose rouge se trouve environ à 1.30 euro chez le fournisseur, et se vend en moyenne 3.50 euros "pour faire une marge correcte".

Le 14 février, la fleuriste vend près de trois fois plus de bouquets par rapport à une journée classique, pour un chiffre d'affaire multiplié par quatre.